Organisme montréalais d’aide alimentaire

Le Garde-Manger Pour Tous : nourrir le corps, une affaire de cœur

Créé en 1985 dans le quartier de la Petite-Bourgogne à Montréal, le Garde-Manger Pour Tous soulage la faim d’enfants qui proviennent principalement de milieux défavorisés en distribuant 3000 repas chauds et équilibrés, tous les jours de classe. Mais l’action du Garde-Manger Pour Tous ne s’arrête pas là : la mission de l’organisme évolue sans cesse vers des interventions où l’éducation à la saine alimentation et le développement des apprentissages qui mènent à l’autonomie deviennent un tremplin qui assure aux enfants et à leurs familles de meilleures perspectives d’avenir.

Un demi-million de repas par année servis aux enfants, 2500 kg de nourriture distribuée chaque jour à des banques alimentaires et différents organismes qui viennent en aide aux itinérants et à la population en difficulté, une cinquantaine de personnes accompagnées chaque année vers un retour à l’emploi, voilà une partie de l’œuvre du Garde-Manger. Et cet engagement se poursuit avec une participation active à différents projets de quartier et tables de concertation où la saine alimentation et les problèmes de faim, de malnutrition et de décrochage scolaire sont au cœur des préoccupations.

Pour mener à bien sa mission, le Garde-Manger Pour Tous compte sur près de 150 employés, une cinquantaine de bénévoles ainsi que des centaines de généreux donateurs. De même, plusieurs partenaires et commanditaires se rallient et soutiennent avec vigueur la cause du Garde-Manger. Parmi ceux-ci, la société d’ingénierie et construction Dessau qui a rendu possible la modernisation des cuisines grâce à une campagne de financement pour acquérir 800 000$. Cette levée de fonds menée par le président M. Jean-Pierre Sauriol et le vice-président principal M. Rosaire Sauriol, a permis l’ajout d’équipements, l’agrandissement de l’espace ainsi que la rénovation de l’infrastructure. Ainsi, le Garde-Manger Pour Tous qui faisait des miracles en produisant 3000 repas par jour dans un espace qui pouvait en produire 1500, peut dorénavant préparer 2000 repas supplémentaires et répondre davantage aux besoins actuels.

« Ventre creux n’a pas d’oreille », voilà ce que nous rappelle Ghyslaine Théorêt, directrice générale du Garde-Manger Pour Tous, lors d’une entrevue diffusée sur les ondes de Télé-Québec. Pour réussir à l’école et accéder à un avenir meilleur, chaque enfant doit manger un repas chaud et équilibré à l’heure du lunch et chaque famille dans le besoin doit pouvoir obtenir du soutien. C’est une question d’équité, d’égalité et… de cœur. Pour en savoir plus sur l’organisme montréalais Le Garde-Manger Pour Tous ou pour faire un don : http://www.garde-manger.qc.ca.

Partager ce conseil :

Laisser un commentaire